Nissa la Bella

Publié le par Mor-Galith

baie-des-anges2.jpg
Il est impossible (et impardonnable) d'évoquer Nice sans l'illustrer par l'hymne niçois : Nissa la Bella, composé en 1912 par Menica Rondelly, poète et écrivain niçois (1854-1935).



Viva, viva, Nissa la Bella,

O la miéu bella Nissa
Regina de li flou
Li tiéu viehi taulissa
Iéu canterai toujou.
Canterai li mountagna
Lou tiéu tant ric decor
Li tiéu verti campagna
Lou tiéu gran soulèu d'or

Refrin
Toujou iéu canterai
Souta li tiéu tounella
La tiéu mar d’azur
Lou tiéu cièl pur
E toujou criderai
En la miéu ritournella

Viva, viva, Nissa la Bella

Canti la capelina
La rosa e lou lilà
Lou Pouòrt e la Marina
Paioun, Mascouinà !
Canti la soufieta
Doun naisson li cansoun
Lou fus, la coulougneta,
La miéu bella Nanoun.
Canti li nouòstri gloria

L’antic e bèu calèn
Dòu doungioun li vitoria
L’oudou dòu tiéu printemp !
Canti lou vielh Sincaire
Lou tiéu blanc drapèu
Pi lou brès de ma maire
Dòu mounde lou plus bèu

Viva, viva, Nissa la Bella
Vive, vive Nice la Belle

Ô ma belle Nice,
Reine des fleurs,
Tes vieilles tuilles
Je les chanterai toujours.
Je chanterai les montagnes,
Ton riche décor,
Tes vertes campagnes,
Ton grand soleil d’or.

Refrain
Toujours je chanterai
Sous tes tonnelles
Ta mer d’azur,
Ton ciel pur,
Et toujours je crierai
Dans ma ritournelle

Vive, vive Nice la Belle !

Je chante la capeline,
La rose, le lilas,
Le Port et la Marine,
Le Paillon, le Mascouinà !
Je chante la mansarde
Où naissent les chansons,
Le fuseau, la quenouille,
Ma belle Nanon.

Je chante nos gloires,
L’antique et belle lampe romaine,
Les victoires du donjon,
L'odeur de ton printemps !
Je chante le vieux Sincaire,
Ton blanc drapeau,
Puis le berceau de ma mère,
Du monde le plus beau.

Vive, vive Nice la Belle !



Publié dans Vie niçoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article