Même pas mal !

Publié le par Objectif Sud

Vous n'avez rien senti hier ? nan, sérieux ! rien du tout ? je veux dire ... pas une odeur, mais un changement, quelque chose de presque imperceptible comme si le ciel s'était brouillé le temps d'une seconde ? nan, vraiment ? Je crois pourtant que nous avons sauté dans une faille transdimentionnelle ; un vortex ; une porte des Etoiles ... appelez cela comme vous voudrez mais nous avons franchi le pas, ça, c'est sûr !
A bien me souvenir, je ne vois pas d'autre explication à la journée d'hier !
 
Au début, je ne me suis pas méfié. Je lisais, pénard dans le tram, assis, content ! A côté de moi une jeune femme s'installe, dégaine son portable et appelle une copine ... insignifiant en temps normal. Le ton de la conversation "monte" et des bribes de paroles perturbent ma lecture jusqu'à ce que mon cerveau recolle les morceaux pour bien me faire comprendre le sens de ce surnatuel échange. Extraits :
- Je viens de croiser "untelle" qui m'a dit qu'un salon proposait l'illimité pour 500 € par an ! ... C'est pas possible, tu te rends compte ? ... tu ne sais pas qui c'est pas hasard ? Hein ? non ? c'est pas pas toi dis ? ... hein ? si ? (blanc) l'épilation illimitée pour 500 € c'est toi qui la propose ?
 
Là, mon cerveau de garçon a buggé ! C'est quoi une épilation illimitée ? on guette le poil et on lui tire dessus dès qu'il ose pointer sa tête ? c'est une épilation de tous les poils du corps ? de TOUS ? cheveux, sourcils, cils et plus si affinité ? ça va pas les filles de faire ça non ? vous êtes marteau ou quoi ?
... Mais des précisions allaient venir :
- Tu comprends, quand ta cliente va payer ses 500 € une fois par an, et ben après, elle viendra gratos toute l'année ... et toi, t'auras plus d'argent ! (avouez que c'est imparable comme raisonnement). Alors moi, comme je ne peux pas m'aligner et ben je vais vendre le salon, voilà, tu vas tuer la concurence (c'est pas le but du capitalisme ça ?)
Fin de l'acte I où l'on a appris que les filles se font épiler gratos


Arrivé au boulot, notre gardien de jour, un jeune homme fort sympathique avec un prénom sorti des Feux de l'Amour ... appelons-le Steven pour garder son anonymat s'était lancé dans une tectonick endiablée, tout seul dans la rue ! Il faut dire que Steven, est une star ! jeune, beau, fashion à mort, une sorte de viagra pour filles ! Mais à 8h du mat, dans une rue à l'ombre, le kilo de gel sur la crête, ça ne réchauffe pas un dieu grec ! Alors au lieu de perdre son temps, il s'entraîne pour déchirer dans ses battles du samedi aprem Place Masséna ... euh, je vois que j'ai perdu une partie des lecteurs là ! Restez groupir, ça va bien se passer ! Les battles, ce sont des sortes de défis que se lancent des danseurs ou des groupes de danseurs pour déterminer qui pourra se taper la pompom girl ... oui, un peu comme un tournoi de chevalerie, ç'est exactement ça !
Fin de l'acte II où l'on a compris que le "jeune" peut avoir l'air ridicule et l'assumer


Dans le tram du retour, je pensais être tranquille mais j'ai d'abord ri en observant le magnifique exemple de miniaturisation de la dernière génération de lecteurs mp3 de ma voisine d'en face. Un tout petit objet pas plus gros que le bout de mon doigt ... sauf que les siens (de doigts) étaient maintenant trop gros pour appuyer correctement sur les minuscules petits boutons de l'engin ! Alors, pas bête la guêpe, elle utilisait un garnd crayon en guise de baguette magique ... il ne serait pas temps de miniaturiser nos mains maintenant ? humm ?
Fin de l'acte III où l'on a découvert que "mini-mini-mini, tout est mini dans notre vie"


Mais la journée n'allait pas s'arrêter là, non madaaame ! la coupe n'était pas assez pleine, il fallait qu'on soit bien sûr de ma perte définitive de santé mentae ! Monte donc dans le tram une dame qui parlait un peu fort, mais bon, c'est normal ici hein ? moi même, si je n'hurle pas, c'est que je suis malade ! Cependant, des éclats de voix me parvenant à intervalles réguliers, je me rends compte qu'elle ne discute pas avec les gens qui l'entouraient, nan nan, elle était atteinte du syndrôme de la Tourette, façon coprolalie. Moi, j'ai rien contre les gros mots mais faut avouer que 20 minutes non-stop, c'est assez usant. Dans la rame, les voyageurs lançaient des regards intrigués et se faisaient des oeillades en se souriant bêtement mais personne pour blâmer la pauvre dame ! Un grand moment de solitude ... et de communion ; un peu comme quand on prenait en sympathie l'idiot du village, qui n'était pas un mauvais bougre au fond (avec tout le respect que je dois à cette dame, qui doit souffrir comme Akaba, la sorcière dans Kirikou).
Fin de l'acte IV où l'on a définitivement pris conscience
d'avoir poussé les portes de la 4ème dimension
 
 
Voilà, cet article atypique et un peu long est terminé mais je me demande maintenant si j'ai été parfaitement clair ! Pour les courageux qui on tenu bon jusqu'au bout, vous pouvez me faire part de vos commentaires (moi, je suis épuisé !)

ti_bug_fck

Publié dans Vie niçoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Tu veux que je te dise, tu aurais pu donner l'adresse de ce salon qui fait les épilations à 500€ l'année, non mais, tu ne te rends pas compte de l'info toi.
Répondre
O
la dame n'a malheureusement cité le nom de la boutique, sinon, j'y serais immédiatement allé !!
C
C'est vrai qu'il y a des jours comme ça où l'on se demande sur quelle planète on s'est levé. Surtout aussi bien illustrée par ta plume, une journée comme ça, ça vaut la peine d'être vécu.Enfin, se faire épiler Gratos pour 500 €, là j'admets que c'est fort!!! J'adore nos barjos nissart et je te remercie de les faire vivre pour nous, pauvres niçois expatriés, en si grand manque de socca et de pissaldière... Je t'embrasse Mor-Galith. Amitiés. Corinne
Répondre
R
alors... puisque tu es épuisé je prends la relève ! <br /> toutes les femmes ne se font pas épiler gratos ! snif...<br /> le "jeune" n'est pas ridicule, c'est le vieux qui est déconnecté ! hihi !<br /> chez moi, y'a rien de mini et pourtant, j'ai les doigts fins...<br /> et enfin, si tu m'entendais pester contre mon imprimantes dans mon bureau tu pourrais aussi croire que j'ai le syndrôme de la tourette... et pourtant non !<br /> donc... je ne pense pas qu'on soit dans la 4ème dimension...hihi !
Répondre
M
Une journée gratinée, moi j'en ai pas souvent des comme ça. Le mieux que j'ai eu cette semaine c'est une dispute entre deux sourds muets sur un quai de gare.
Répondre
R
J'ai la grippe, je suis au fond du lit depuis trois jours mais j'ai tout lu... sans m'endormir ouai !<br /> Bon et bien je ne dirai qu'une chose, qu'on soit dans le Sud ou dans le Nord et bien nous entendons finalement les mêmes choses dans les transports en commun sauf pour les poils, j'avais jamais entendu ça et franchement va falloir donner l'adresse hein ! Nan en fait j'ai de la chance moi j'ai pas de poil aux pattes donc l'adresse c'est pour les copines ;-)<br /> Bon je repars délirer ailleurs, faut pas m'en vouloir c'est la fièvre !
Répondre