Les Musées de Tourrette-Levens

Publié le par Objectif Sud

Pour compléter notre visite de Tourrette-Levens, nous avons visité deux musées (entrée gratuite) :


Le Musée d'entomologie et d'histoire naturelle
(photos interdites)
 
La ville de Tourrette est propriétaire du Château depuis 15 ans seulement, après 9 siècle de possession des Seigneurs et Comtes de Chabaud (devenus Chabot) puis d'une famille Italienne de Cunéo.
La tour abrite un musée d'entomologie que nous avons choisi de visiter sans grande conviction (en fait, pour pénétrer dans le Château) parce que les insectes ne sont pas, a priori super excitants. Mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, nous avons dû reconnaître que le musée abrite une collection de papillons extrêmement variés. Dans les petites salles, les planches s'alignent en formant des panels de taille, couleurs et formes et devant lesquelles nous nous sommes extasiés. Parce qu'imaginer un papillon grand comme un pied voler dans la nature, ça laisse pantois. Les couleurs de leurs ailes passent du jaune pâle au vert, à l'orangé, au tigré, au bleu roi, ... Et on a même vu des papillons qui ressemblait à des chouettes !!

D'autres salles présentent des scarabées, certains longs comme une main ! un autre d'or, ...
Des mygales, scorpions, sauterelles, mantes religuieuses complètent la visite, plus quelques animaux dans des bocaux de formol : chat à deux têtes, serpents, poussin à trois pattes, ...

En face du château, une salle raconte la faune Mar-alpine : du chamoix, du loup ou de l'aigle jusqu'aux oiseaux marins en passant par les blaireaux, les lièvres, sangliers, mamottes ... environ 300 animaux naturalisés qu'on aura au moins une fois vu "en vrai".


Le Musée des métiers traditionnels
 
Situé dans une maison en contrebas deu Château, le musée des métiers traditionnels permet de bien sentir le décalage entre les outils de tous les jours à 100 ans d'intervalle.
Comment expliquer à nos enfants qu'on faisait bouillir le linge dans une cuve avant de la battre ? que les fers à repasser se faisaient d'abord chauffer sur un poêle ? qu'on filait la laine ou le coton à la main ? que les chaussures usées ne se jetaient pas mais se réparaient ? et se cloutaient ? Que pour labourer un champs il fallait un (ou plusieurs) animaux ? qu'une perceuse pouvait avoir la taille d'un homme ?

Pour les plus grands, cela nous rappelle que les outils d'aujourd'hui sont directement issus de ceux-là ; et que sans électricité ni informatique l'Homme a conçu des objets pratiques, nécessaires et beaux.

J'attends l'année 2108 avec impatience pour aller au musée des téléphones portables, lecteurs mp3 et ordinateurs wifi ...

 
Image Hosted by ImageShack.us
_bug_fck
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mass 29/01/2008 14:31

Heu... monsieur Sud... je suis désolé de te l'apprendre aussi abruptement mais en 2108 c'est toi qui sera naturalisé dans une vitrine de musée. Et je serai probablement dans celle d'à côté...

Objectif Sud 29/01/2008 17:54

C'est pas grave ! passer le reste de l'eternité à mater ta tronche formolée dans le bocal d'à côté suffira à mon bonheur !