Kart au Bar sur Loup

Publié le par Objectif Sud

Vendredi prochain, nous marierons nos potes JP et Jenny.
La journée de ce samedi a donc été consacrée aux enterrement de vie de garçon et de jeune fille.

Alors pour vous conter cette journée exceptionnelle, quatre articles ne seront pas de trop.
Z'êtes prêts ? C'est parti !

Enterrement de vie de garçon / jeune fille 
1/4 : Le kart, une Formule 1 pour petits budgets

Départ samedi matin pour un périple de 18h, éprouvant pour nos petits muscles (et pas seulement les zygomatiques). Direction Le Bar sur Loup, sur la route de Gourdon où nous avons fait notre première escale pour deux séances de sensations fortes.

Le kart n'est pas un véhicule compliqué : un chassis, quatre roues, un volant et une pédale d'accélérateur.
Un gamin de quatre ans saurait faire avancer l'engin. Je sais, vous allez me dire que c'est un sport de gamin, que c'est puéril et totalement inintéressant de faire des boucles sur un circuit ! Et vous aurez raison ! Mais quand on est un garçon, comment peut-on vivre sans savoir lequel du groupe fait pipi le plus loin ?
Rivés à 5 cm au dessus du sol, lancés à pleine vitesse sur la piste, en sentant l'air s'engouffrer sous le casque et l'arrière du kart chasser dans un virage ... ça c'est du bonheur !

Et si les karts vous font penser à des auto-tamponeuses, je vous assure qu'en sortie de courbe, quand je me suis (légèrement) fait déporter hors de la piste, les deux roues gauches dans les gravier et que le kart fait deux tours sur lui même, c'est pas à la fête foraine que je me suis cru, mais bien dans l'espace !

Pour un début, ce fut donc une réussite, conclue par un podium bien mérité ! Mais la journée ne faisait que commencer, il fallait garder des forces pour la suite, alors direction Gréolières ... (la suite demain) ...
 

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Sport à faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
bah non le kart c'est pas que pour les gamins !
il y a déjà bien assez de jeux comme ça pour les gosses ! qu'on nous en laisse aussi un peu !
Répondre