Tennis au printemps : content !

Publié le par Objectif Sud

Aujourd'hui, à Nice, c'était l'arrivée du Paris-Nice. Une horde de coureurs joliment vêtus s'est donc déversée sur la Promenade des anglais. Moi, je trouve qu'ils ont raison ! c'est joli la Nationale 7, il faut la prendre, qu'on aille à Rome, à Sète, que l'on soit deux trois quatre cinq six ou sept, c'est une route qui fait recette. Route des vacances, qui traverse la Bourgogne et la Provence, qui fait d'Paris un p'tit faubourg d'Valence et la banlieue d'Saint-Paul de Vence.

Pour fêter cette vague rose (et pui rose et jaune), nous avons choisi un magnifique court de tennis en terre battue. Ce n'est pas que notre forme physique actuelle nécessite une activité régulière, non, mais ce beau soleil de quasi-printemps a été le prétexte pour nous de tenter de prouver que nos carcasses trentenaires pouvaient aisément subir deux heures de sport sans broncher ...

Bon, ok, en réalité on a (j'ai) souffert. Parce que soit disant, au tennis, il faut courir. Cela dit, ces quelques beaux échanges sont plus satisfaisants pour notre moral que pour nos muscles. Si je devais vous révéler lequel de mes muscles m'a fait le plus mal en sortant de là ...
Bref, encore un bon dimanche passé entre copains avec du soleil, du sport, de l'amitié et un bon repas ...
On commencerait à y prendre goût nous ...

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Sport à faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
je parie que c'est le muscle fessier !
je me le suis "coincée" une fois, et j'ai eu des béquille parce que quand je posais le pieds par terre, c'était à la fesse que j'avais mal. évidemment, quand les gens me demandais si j'avais une entorse de la cheville, je me faisais un malin plaisir de leur répondre "non, de la fesse"... hihi !
Répondre
O
oui, c'est exactement ça ! ça donne une démarche chaloupée remarquable !!