Le géranium n'est pas rancunier

Publié le par Objectif Sud

Quand nous avons emménagé dans notre appartement actuel, la petite bande de terre le long de notre rez de jardin était en friche. Les herbes hautes avaient séché, en donnant à l'ensemble l'aspect d'un terrain vague (très vague). Une fois défriché (merci Francis), deux plantes rescapées habillaient tant bien que mal la terrasse : un ----------  en pleine terre et qui allait avoir fière allure après un petit lavage et les restes de ce que fut un géranium dans un pot trois fois trop grand pour lui. Sur le point de sacrifier cette imitation de végétal, nous avons hésité puis l'avons gracié dans un élan bel humaniste.

Nous l'avons caché pendant des semaines dans un coin sombre, espérant  une reprise … mais rien, pas l'ombre d'une repousse. Alors la décision fut prise (et sans appel) : taille complète, repiquage de branches coupées à la va-comme-j'te-pousse et arrosage à gogo. Résultat, en quelques mois, les trois tiges malingres du départ on donné ce spécimen de belle allure. L'autre jour, nous nous sommes même rendus compte que les fleurs allaient déployer leurs couleurs vives pour égayer notre jardin.

Non, décidément, le géranium n'est pas rancunier.



Publié dans Parcs et jardins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

réa 27/04/2008 22:26

aurais-tu la main verte ?
la mienne est cruellement couleur chaire et je ne fais rien pousser du bout de mes doigts, si ce n'est les fautes d'orthographe !