Cahors - le Pont Valentré

Publié le par Objectif Sud

De passage un été dans une boucle du Lot, Popa nous a fait découvrir le Pont Valentré, symbole médiéval de Cahors (oui, je sais, il faisait gris ...)
.
Ce pont à l'allure militaire qui fut construit en plein milieu du XIVème siècle et du Lot dresse trois tours carrées 40 mètres au dessus des flots (oui, je sais, à gauche, ya un arbre). En regardant ces tours, je me demande si elles ont inspiré (bien plus tard) l'architecture locale, parce que de nombreuses maisons au coeur des vignes présentent une tour carrée surmontant le toit ... Si un cadurcien de passage a la réponse, je suis preneur.

La légende (reproduite plus bas) dit aussi que le Diable en personne a supervisé la construction du Pont Valentré. Que dirait-on aujourd'hui ? Le Grand Capital ?

NB : Cet article devrait normalement faire l'objet d'un commentaire de Popa, et plus si affinité ...


Image Hosted by ImageShack.us

La Légende du Pont du Diable

"on raconte que l'architecte ne pouvant venir à bout de son oeuvre, eut recours à Satan et fit un pacte avec lui. Satan s'engageait à l'aider par tous les moyens et à lui obéir ponctuellement, quelque ordre qu'il put recevoir. Le travail fini, l'âme de l'architecte en devait être le prix. Mais si le démon, pour une cause quelconque, refusait de continuer son assistance jusqu'au bout, il perdrait tous ses droits sur le prix en question ; la besogne marcha vite avec un tel manoeuvre.
Quand le pont fut presque fini : - ça se dit en lui-même l'architecte, voici le moment de songer à notre âme, afin que nous n'ayons pas fait un sot marché. Et il porta un crible à son formidable associé : - Ami, lui dit-il, je t'ai trouvé docile jusqu'ici, et tu sais que tu dois l'être jusqu'au bout ; prends ce crible, laisse-le tel qu'il est et l'emploie à puiser de l'eau que tu porteras aux maçons pour délayer la chaux. Le diable se mordit les lèvres de dépit ; il tenta pourtant l'expérience, elle échoua vingt fois. Jamais crible n'a gardé l'eau. Confus, le diable vint avouer sa défaite, mais jura de se venger. A quelque temps de là en effet, lorsque les maçons eurent presque achevé de construire la tour du milieu, ils en trouvèrent l'angle supérieur nord-ouest abattu et il leur fut impossible d'achever cette tour."

Publié dans Objectif France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
inventive cette légende ! mais où les gens peuvent aller chercher tout ça ?
à moins que ça ne soit tout simplement vrai...
j'ai peur d'un coup...
Répondre