A bas les symboles !

Publié le par Objectif Sud

A quelques pas de la Place Masséna, à Nice, les Jardins Albert 1er appellent à la promenade, au repos et/ou à la méditation (quand il n'y a pas de fête foraine, de vendeurs de chocolat, de dentifrice, de marchés ...)

Quand le printemps arrive, qu'il est agréable de bouquiner sous les pergolas que les rosiers commencent à recouvrir ! Sauf que ...

Sauf qu'il faut choisir son parcours ; parce que si les structures métalliques soutiennent le branches, elles acueillent aussi de charmants volatiles que des vieux désoeuvrés nourrissent quotidiennement. Je ne veux pas connaître le détail de leur régime alimentaire mais de l'autre côté du tuyau, ça sent pas bon !  Les emplumés, eux, peinards, balancent des missiles laiteux qui agrémentent de floc-floc réguliers les rêveries du quidam. A-t-on déjà vu un homme encacater un pigeon ? humm ? (oui, encacater, ça existe comme verbe, je viens de l'inventer)

Alors un Homme averti en valant deux : faites gaffe quand même !
Les pergolas sont un vrai symbole de la douceur de vivre. J'aime pas les symboles.


Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Vie niçoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Entièrement d'accord avec toi
Répondre
O

merci ! j'adore quand tout le monde est d'accord ... !!


P
Symbole ou pas; moi quand je vois personne stationner, je me méfie,...
Répondre
R
des vendeurs de dentifrice ?
bon, en ce qui concerne les homme qui encacatent les oiseaux, j'ai vu une pub il y a peu, pour la boisson "redbull", où justement, un homme prenait sa revanche sur un volatile lâcheur de missiles !
Répondre
O

Je plaide la bonne foi ! je n'ai pas vu la pub.
Mais je te crois.


D
Ben, ce doit devenir fantasmatique parce que c'est un des derniers sujets de publicité pour je ne sais plus quelle boisson qui donne des ailes.
Répondre
O

c'est vrai ? chouette ! je suis en plein dans l'air du temps.
... moi que les enfants commencent à prendre pour un vieux !