Carnaval de Nice

Publié le par Objectif Sud

Le Carnaval, à Nice, c'est une grande histoire !
Depuis 1873, au mois de février, les deux types de corsi traversent une partie de la ville : des corsi carnavalesque (chars, grosses têtes ...) et des "Batailles de fleurs" où de charmantes jeunes femmes légèrement et/ou bizarrement  vétues saluent la foule dans un sourire figé sur des chars fleuris à l'extrême en distribuant aux spectateurs les plus hardis des brassées de fleurs qui iront remplir le vase du salon.

En 1927, Gaston leroux observait que «La bataille commence ; les confettis sont lancés à poignée, des sacs entiers sont vidés sur les têtes ; les serpentins traversent l’air de leurs spirales multicolores».
... et il en va toujours ainsi ...

Le thème du Carnaval change tous les ans. En 2007, le Roi de la Grande mêlée faisait référence à l'élection présidentielle et à la Coupe du Monde de Rugby.
Cette année, il est le Roi des Ratapignatas, Raminogrobis et autres ramassis de Rats masqués, phobiques des petites bêtes à poils s'abstenir !  Hier, dimanche, le temps ciel était bien bleu, ce qui donne des photos bien colorées (pas comme l'année dernière !). D'autres Carnavals sont aussi invités à se joindre aux chars niçois. C'était le cas, cette année d'un détachement de Dunkerque ... ce qui me donne l'occasion d'embrasser mes amis du Pas de Calais (et du Nord).

Son QG se trouve au Jardin Albert 1er (Place Masséna) d'où il part et où il revient jusqu'au dernier soir où le peuple brûle ce monarque de papier et de tissu sur la plage ... jusqu'à l'année suivante.

Sur la dernière photo, remarquez les hommes grimés en femme (en costume traditionnel) qui soulèvent leur jupon ... c'est ça le Carnaval : la dérision, le fait de se moquer de tout : des puissants, de son voisin, de sa famille, ... on vous l'a dit, le monde est absurde.

Image Hosted by ImageShack.us

Publié dans Traditions niçoises

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Décidément, les travelos de la dernière photo ne changent pas d'une année sur l'autre.
Mais quand vont-ils devenir bi ?
Cette année, ce sont, une fois de plus, les souris qui sont à l'honneur.
Répondre
O
Les travelos, ce sont les plus drôles ... et nous, on a pas peur des souris !!
R
Tous les ans je me dis qu'il faudra bien que je le fasse... ce n'est pas encore pour cette année !
Très jolies photos et effectivement très colorés.
Répondre
R
wah ! les chars sont magnifiques ! et que de couleurs ! merci pour ce brin d'arc en ciel dans mon quotidien un tantinet gris du moment !
Répondre